TURN-ONE, 11.06.2009

Nicolas Prost - Le 13 est au départ


Ce week-end (13-14 juin), Nicolas Prost prendra part aux 24 Heures du Mans pour la deuxième fois de sa carrière. Après une expérience concluante en catégorie LM GT1 au volant d'une Saleen ORECA, le pilote franšais plonge dans le grand bain en 2009 avec une Lola-Aston Martin alignée dans la catégorie LMP1. Le trio qu'il constitue avec Neel Jani et Andrea Belicchi, prendra le départ samedi depuis la 10ème place de la grille.

Nicolas, quels sont vos sentiments à deux jours des 24 Heures du Mans?
Je suis plutôt serein. J'ai beaucoup travaillé physiquement ces dernières semaines et je suis persuadé que, de ce côté-là, tout ira bien. Le Mans est une course spéciale, très longue et très éprouvante, dans laquelle il est quasiment impossible de gérer tous les paramètres. Mon objectif sera d'être ultra concentré du début à la fin, de suivre le tableau de marche fixé par l'équipe et de ne pas commettre la moindre erreur. On ne peut que se montrer humble devant la légende du Mans.

Votre expérience de l'année 2007 est-elle utile?
Je crois que oui. Je pilote une voiture totalement différente cette année, bien sûr, mais je connais le circuit et quelques-uns de ses pièges. Le Mans n'est pas qu'une aventure personnelle. C'est une formidable histoire humaine, et je suis heureux de pouvoir la partager avec le Speedy Racing Team Sebah. L'équipe est très professionnelle et expérimentée. Mes coéquipiers, quant à eux, sont rapides et ne jouent pas leur carte personnelle. Avec Neel Jani et Andrea Bellicchi, nous formons un super trio dans lequel personne ne tire la couverture à soi.

Comment se sont passés les premiers roulages?
Il a été quasiment impossible de rouler mercredi soir à cause des conditions climatiques. J'ai alors effectué trois tours au ralenti, histoire d'avoir un premier feeling. Cela dit, il pleuvait tellement que l'exercice était quasiment inutile. Nous avons rattrapé le temps perdu ce soir. Notre 10ème temps des qualifications, aujourd'hui, a dopé le moral de tous.

A quel niveau de performance pensez-vous pouvoir évoluer ce week-end?
Une chose est certaine: le niveau va être très relevé et les voitures équipées de moteurs diesel seront très difficiles à battre. Il ne faut pas oublier non plus les Pescarolo, les Oreca qui seront aussi très compétitives. Nous allons donc nous focaliser sur notre course, et nous verrons où nous en sommes dans les dernières heures de course.

Quels sont vos objectifs pour votre deuxième participation?
Nous voulons terminer à la première place des moteurs essence, mais nous sommes conscients que ce sera très difficile. Le niveau de performance est très relevé. La constance et la fiabilité feront la différence. Si la motivation pouvait faire la différence, alors nous serions loin devant tout le monde!

Vous avez effectué vos premiers tours en automobile sur le circuit du Bugatti voilà quelques années. Ressentez-vous un petit pincement au cœur?
Revenir au Mans est toujours très spécial, c'est vrai, car j'ai débuté ma carrière ici. Le circuit des 24 Heures n'utilise que très peu le tracé du Bugatti, mais c'est assez émouvant d'y poser les roues. De plus, j'ai énormément d'amis dans le paddock. Beaucoup de choses se sont passées depuis ces premiers tours de roues en Formule Campus. Formule Renault, F3 espagnole, le championnat de F3000 européen, A1GP.

Votre voiture porte le numéro 13. Est-ce un problème pour vous?
Je ne suis pas superstitieux, ša porte malheur! Plus sérieusement, c'est un détail auquel je ne prête aucune réelle importance.

Enfin, y-a-t-il une chance de vous voir un jour aligner avec votre père aux 24 heures du Mans?
Aux 24 Heures auto? Aucune chance! Par contre, aux 24 heures Vélo, pourquoi pas!


Official press release



Nicolas Prost Interviews

Nicolas Prost-Infopage

Nicolas Prost Mainpage

prostfan.com

prostfan.com © by Oskar Schuler, Switzerland