CHANNEL 9, 07.11.1993

Alain Prost - après son dernier Grand Prix



This interview is also available in English!
Many thanks go to Sylvie Lacord from France for translating this interview from English to French and to Laszlo Keating from Australia for writing down this interview and sending it to me!

Cette interview a été effectuée juste après la dernière course d'Alain, et elle a été diffusée sur la chaîne de télévision australienne "CHANNEL 9". L'interview a été menée par Jackie Stewart.

Jackie Stewart: Votre dernier Grand Prix, je suis certain que vous auriez préféré le remporter, mais vous avez obtenu une très honorable deuxième place.
Alain Prost: Ah oui, mais ša a été une course très difficile. Bien sur que j'aurais aimé la gagner. Mais je savais que ce serait dur aujourd'hui, c'était, hmm, la fin de la saison a été très difficile pour nous, parce que nous avions perdu certains avantages, et, hmm, Mc Laren et Ayrton étaient très bien justement en fin de saison. Le circuit est, hmm, était difficile pour nous, et la course, ah la course, je pense que j'ai fait une bonne course, mais ša aurait été difficile de faire mieux, je veux dire que je ne peux pas me plaindre du trafic ou de ce genre de choses, mais je pense qu'Ayrton avait quelques soucis également, et la voiture allait bien, vous savez, elle était géniale, hmm, mais, je suis plutôt heureux d'avoir fini avec un bon résultat et remporté une bonne course.

J.S.: Alain, vous aviez l'air très près, en fin de Grand Prix, et Damon a failli vous passer dessus au bout de la "Brabham Straight", comme si vous étiez un petit peu trop à gauche. Alors est-ce que c'était volontaire pour y entrer un peu tard? Parce que Damon semblait avoir assez de place pour passer?
A.P.: Qu'est ce que vous voulez dire? J'étais trop à gauche?

J.S.: Oui, vous aviez l'air d'être un petit trop à gauche au moment où Damon arrivait, vers la fin de la course.
A.P.: Oui, il était plus rapide que moi dans la ligne droite, parce qu'il avait une mise au point différente avec les ailerons, et j'ai pensé peut-être que si il peut le faire, si il veut me doubler, c'était le meilleur endroit, alors j'ai freiné très tard. J'ai freiné très tard et c'est la raison pour laquelle je me suis un peu déporté vers la gauche.

J.S.: Alors ce n'était pas un comportement très gentleman, c'était un freinage tardif calculé?
A.P.: Non, je n'ai pas voulu lui fermer la porte, j'ai juste souhaité freiner le plus tard possible, et, hmm, continuer à négocier mon virage, de cette fašon, nous prenions peu de risques de nous accrocher.

J.S.: Bien, félicitations pour votre quatrième titre de Champion du Monde, pour tous ces Grands Prix, une cette merveilleuse contribution pour le sport automobile, bonne retraite, et j'espère qu'on jouera plus souvent au Golf!
A.P.: Oui, absolument, merci Jackie!




Back to interview-page!

To Prost-infopage!

To prostfan.com!

prostfan.com © by Oskar Schuler, Switzerland