ECHAPPEMENT, 01.11.1985

L'interview du Champion du monde



Alain Prost est une star. Depuis l'arrivée de Brands-Hatch, il n'a pas eu une seule minute à lui. Il va de conférence de presse en conférence de presse. De stress? Pas forcément, le champion est disponible, image de marque oblige. Dans les salons de l'Automobile Club de France, nous avons réussi à le rencontrer dix minutes. Pas plus. Suffisant tout de même pour évoquer le passé...

Qu'est-ce qui vous vient à l'esprit lorsqu'on évoque les débuts de votre carrière?
Surtout une grande réussite. J'ai obtenu pas mal de succès, ce fut difficile, mais quand on vient du karting, le fait de gravir les échelons, comme cela, c'est une fierté.

Formule Renault, Formule Renault Europe, Formule 3, quelle fut l'étape la plus difficile?
La Formule 3 en 1978, avec le moteur Renault qui ne marchait pas du tout la première année et avec lequel j'ai fait une saison assez laborieuse.

Quelle est la course, en France, qui vous a le plus marqué, en dehors de la F1?
Monaco F3 à coup sûr. Et la course de Dijon, en Formule Renault Europe, Bousquet. En Formule 3... voyons... je ne me rappelle même plus! Incroyable...

Vous aviez à l'époque une personne de confidence, un gourou comme on dit?
Pas du tout. Du moins les deux premières années, j'étais tout seul. Après, les deux années suivantes, en F3, j'étais avec Hughes de Chaunac avec qui j'ai gardé des relations d'amitié. Oui, s'il en est un, c'est peut-être lui parce que j'étais plus près de la Formule 1...

Que pensez-vous de la filière franšaise actuelle? L'arrivée de la Formule Ford, le retrait de la F3 Europe, le remplacement de la F2 par la F3000?
La Formule Ford, c'est fantastique parce qu'elle est très spectaculaire. Les pilotes peuvent quand même faire la différence! Le fait qu'il n'y ait plus de championnat d'Europe en F3, je pense que c'est une erreur mais je connais mal le problème pour pouvoir en juger convenablement. La F3000? Je ne critiquerai pas cette discipline sur le plan technique, sa présence est nécessaire, mais je crois que c'est difficile, pour n'importe quelle formule d'ailleurs, d'être dans l'antichambre de la F1...

Vous vous intéressez à l'actualité en France des courses en circuits?
Bien sûr, les formules de promotion notamment et la Production aussi. Je suis tout...

Vous seriez capable de nous donner les noms des deux premiers du Championnat de France de Formule 3?
Bien sûr, Raphanel et Dalmas.

L'expérience du rallye du Var en 1983, vous en gardez un bon souvenir?
Très très bon, même! J'aurais préféré aller jusqu'au bout, la voiture ne marchait pas super, mais je pense que c'est très difficile de courir en rallyes. Il faut beaucoup de temps et plus ša va moins j'en ai. On verra plus tard...



Back to interview-page!

To Prost-infopage!

To prostfan.com!

prostfan.com © by Oskar Schuler, Switzerland